CMS et Web Analytics: le grand fossé

by

Ceux qui me connaissent d’avant OX2 connaissent mon intérêt marqué pour les CMS, et plus particulèrement ceux du monde OpenSource. Ce qui ne m’empêche d’ailleurs pas de m’intéresser de près à ce que font les “géants” du marché, tels que Vignette, Tridion, IBM ou encore Jahia.

Le problème des solutions CMS est qu’elles doivent généralement faire l’objet de développements spécifiques avant de fonctionner conformément aux besoins de l’entreprise. Et, à partquelques exceptions comme Atomz de WebSideStory et bien sûr notre OniSystem, presque aucune de ces solutions ne prend clairement en compte les besoins en Web Analytics liés à l’exploitation d’un CMS.


En effet:

  • Aucune ne fonctionne conformément aux besoins de l’entreprise à la fin de l’installation du package, à moins de développements spécifiques, parfois longs et coûteux
  • Certaines se targuent d’être des solutions de CMS complètes mais ne sont en fait que des frameworks, des cadres de développement applicatif.
  • L’intégration de données ne se déroule jamais comme on l’avait prévu; prévoyez un ‘dé-spaghettiseur’ de mapping de données😉

Vous l’aurez compris, dans la mesure où, pour une entreprise, le CMS répond à un besoin de consolidation des documents dans une optique de réduction des coûts de gestion documentaire à moyen ou long terme, des développements qui rajoutent un coût à l’édifice ont mauvaise presse auprès des DSI, des services achats ou des actionnaires.

Rappelez-vous que si un CMS est principalement un outil interne (voire avec une partie extranet), cela ne signifie pas pour autant que l’utilisation du CMS comme partie intégrante de la stratégie online de l’entreprise doit être complètement mise au rebut, classée au rang des idées “intéressantes mais inutiles”.

Cela me pousse à me poser les questions suivantes:

  • Les éditeurs de CMS préfèrent-ils utiliser un petit moteur de stats interne au CMS?
  • Ce manque de WA dans un outil de CMS reflète-il un manque de sensibilité des besoins en WA de l’entreprise qui achète un CMS ?
  • A l’ère d’XML, des données structurées et de RSS, où on nous rebat les oreilles des standards CMS comme JSR168 et JSR170 pour modéliser et faciliter les échanges de données inter-système, est-il vraiment techniquement difficile de mapper un champ de données vers un bout de Javascript dédié WA?

J’aime à penser que :

Web Analytics is not rocket science, but a science all the same

Les Web Analytics ne sont pas extrèmement compliquées techniquement mais constituent quand même une science à part entière.”

Prenons les exemples suivants:

  • Pour Webtrends, qui fonctionne généralement avec un modèle mixte log + tags, un CMS qui gère les méta-données n’a aucun mal à rajouter les balises META avant ajout de Javascript dans le footer.
  • Pour Google Analytics, rien n’est plus simple, surtout qu’en général, on ne se sert pas de paramètres autres que ceux du footer.
  • Pour Omniture, WebSideStory ou XiTi, c’est un peu plus compliqué avec des variables Javascript à rajouter en plus de code “logique” inclus dans le header ou footer.

Tous les exemples ci-dessus ont besoin d’insertion manuelle dans le code du CMS ou besoin de développement spécifique. Pas de prise en charge par les éditeurs de CMS de section “Web Analytics pour Webtrends”. Ou “Web Analytics pour Omniture”. Ou “Web Analytics pour XiTi”.

Vous voyez où je veux en venir?

Avis donc aux éditeurs de CMS:

  • le nombre d’outils Web Analytics est relativement bas.
  • l’effort de développement est minimal.
  • proposer des modules propres à chaque solution WA serait un grand pas en avant vers une meilleure compréhension de l’utilisation qui est faite d’un CMS et par là-même révéler des manques en terme d’ergonomie et de performance.

Editeurs de CMS, vous êtes au bord du grand fossé qui vous sépare de vos utilisateurs: prenez les mesures qui s’imposent pour implémenter des WA sur votre solution.

J’apprécie énormément les critiques constructives alors, comme à chaque fois, n’hésitez pas à laisser vos commentaires!🙂

Pour plus d’info sur notre CMS, consultez notre site OniSystem.

2 Responses to “CMS et Web Analytics: le grand fossé”

  1. Jacques Warren Says:

    Bonjour Julien,

    En effet, il s’agit d’un sujet important qui n’a pas encore été bien traité par l’industrie. Ici au Canada, en Ontario, il y a un concepteur de CMS, HotBanana (www.hotbanana.com) qui fait de gros efforts d’intégration avec WebTrends. Le CMS génère en autres les META name nécessaires pour une bonne utilisation de SDC (module de tagging de WebTrends).

    Mais il est certain qu’une meilleure intégration des deux systèmes serait la bienvenue. Je crois que cela arrivera, surtout à cause des fortes tendances à vouloir intégrer les bases de données Web et d’entreprise (CRM, ERP), et la personnalisation qui revient grâce notamment aux applications de testing/optimization.

  2. On tag placement and related mechanisms... « WebAnalytics.be Blog Says:

    […] require additional coding for advanced variable tagging, especially in the case of split tagging. See my previous post on the subject (in […]

Comments are closed.


%d bloggers like this: